La vicomté de Béarn : naissance et évolution

(par Arnaut-Guilhem)

 

L’origine de la vicomté de Béarn remonterait au IXème siècle.
A cette époque, le Béarn était un petit territoire qui correspondait à une dizaine de cantons situés au nord-est de notre département. Géographiquement, il comprenait la vallée moyenne du gave de Pau avec son encadrement de coteaux entre Nay et Maslacq, les collines du Vic-Bilh et des Luy. Morlaàs était la résidence seigneuriale des premiers vicomtes de Béarn. La politique d’expansion du Béarn reposa sur deux méthodes couramment utilisées à l’époque : les mariages et la guerre. La première méthode permit parfois de mettre un terme à la seconde !
Les mariages eurent des effets spectaculaires avec l’incorporation au Béarn des vicomtés d’Oloron et du Montanérès. En effet, le dernier vicomte d’Oloron, Aner II Loup ayant une fille pour héritière, il accepta de la marier à Centulle IV, dit le Vieux, en 1025.
La vicomté d’Oloron, correspondant au diocèse d’Oloron, englobait les vallées montagnardes de Barétous, d’Aspe et d’Ossau ainsi que celle du gave d’Oloron. De fait, la vicomté rassemblait désormais dans une même principauté les diocèses d’Oloron et de Lescar.
Il fallut attendre le mariage de Gaston IV de Béarn, dit le Croisé, avec Talèsie de Montamer pour connaître une nouvelle expansion de la vicomté de Béarn avec l’intégration de la vicomté de Montanérès.
L’expansion à l’Ouest fut plus douloureuse et se fit au prix de nombreuses guerres acharnées entre Béarnais et Dacquois. L’ambition de  Centulle IV, le Vieux,  se tournait désormais vers son voisin de la vicomté de Dax. Cette vicomté comprenait les terres de la région de Dax, de la région de Salies et d’Orthez entre les deux gaves, les pays de Mixe et d’Ostabaret ainsi que la Soule qui devint une vicomté distincte en 1023.
Les premiers combats débutèrent avec Centulle IV, le Vieux, jusqu’à son assassinat par les troupes souletines en 1058 lors d’une embuscade tendue au vicomte.
En 1077, le Béarn s’agrandit de la vicomté d’Acqs ainsi que d'Orthez et Salies.
Centulle V dit le Jeune, continua le combat jusqu’en 1082 où il fut lourdement battu par les Dacquois. De nombreux chevaliers béarnais furent tués à cette occasion.
Gaston IV de Béarn, homme de guerre redoutable, mit fin à ce conflit à l’avantage des Béarnais. Il réussit à vaincre la coalition des vicomtés de Dax et de Soule entre 1090 et 1095. Il occupait désormais tout le secteur des portes de Mauléon à celles de Dax, avec les pays de Mixe et d’Ostabaret.
La lutte fut interrompue par son départ pour l’Orient et reprit, toujours à son avantage, au début du XIIème siècle. Pour occuper le territoire conquis, il fit construire la place forte de Montgiscard. En 1105, il accepta de signer une paix de compromis par laquelle il restituait Mixe et Ostabaret mais conservait les paroisses situées dans le triangle Orthez - Bellocq - Sauveterre. Le Bec des gaves lui échappait.
Au début du XIIème, les frontières du Béarn sont à leur maximum et ne vont varier que très peu jusqu’à la Révolution.

 

 

 

  • Facebook - Black Circle

    © qu'em biarnes by Mélianda created with Wix.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now